1 rue Jacques Bourgoin 10000 Troyes

Cabinet des Docteurs Marie-Ange HRYCENKO et Flore LENGELLÉ

Chirurgiens-Dentistes Troyes Aube

1 rue Jacques Bourgoin 10000 Troyes
1 rue Jacques Bourgoin 10000 Troyes

Que faire en cas de succion du pouce ou de la tétine ?

Les enfants qui sucent leur pouce n’ont pas obligatoirement de problèmes orthodontiques. Ceux-ci apparaissent lorsqu’ un ensemble de facteurs coexistent (type de succion, durée, tonicité musculaire…).

Quelles sont les conséquences d’une succion prolongée ?

  • Sucer son pouce ou sa tétine au-delà de 2 ans peut engendrer des problèmes tels que des malpositions dentaires (dents du haut penchées vers l’avant ou « dents de lapin »), l’apparition d’un espace entre les incisives supérieures, des phénomènes de respiration par la bouche ou de dysfonctionnement de la langue, ou encore un palais creux, profond ou étroit. Des conséquences fonctionnelles peuvent également survenir comme des difficultés de mastication, de déglutition ou d’élocution.
Succion pouce
Succion pouce

Le sevrage : quand et comment ?

  • L’âge conseillé pour faire perdre cette habitude à votre enfant se situe autour de 3 ans. L’enfant développe alors ses champs d’intérêt et d’investigation. Il marche, s’exprime, a des contacts avec d’autres enfants, entre à l’école. Les déformations buccales peuvent encore régresser spontanément à cet âge.


  • Accompagnez-le patiemment car chaque enfant progresse à son rythme. Laissez-lui du temps et envisagez un arrêt par palier : le jour d’abord, puis l’endormissement. Choisissez également une période favorable et calme comme les vacances et préparez-le à ce changement. N’arrêtez pas brusquement ! Enfin, encouragez ses efforts et soulignez ses réussites.

NOS CONSEILS

Si votre enfant a sucé son pouce ou la tétine tardivement, ou bien s’il poursuit cette habitude, nous pourrons intervenir pour l’aider et évaluer la nécessité d’un traitement orthodontique. La prise en charge orthodontique peut commencer pendant la succion du pouce et peut ainsi faciliter le sevrage. 


Le terme « orthodontique » est parfois utilisé de façon inappropriée en parlant des tétines. Une tétine ne redresse pas les dents ! Elle n’a de valeur ni « physiologique » ni « orthodontique ».

Dernière mise à jour le: 21/01/2021

Source: Copyright© Webdentiste - ENPS

"L'idéal thérapeutique consiste à rétablir la santé d'une manière rapide, douce et permanente, à enlever et à détruire la maladie dans son intégralité, par la voie la plus courte, la plus sûre et la moins nuisible, cela d'après des principes clairs et intelligibles"